samedi, juin 3

Etat de déshydratation avancé

Nouvel espace, nouvelle philosophie. Je me défais pour un temps de mon isolationnisme égoiste et j'inaugure ce blog avec un article en forme de coup de gueule écologiste. Enfermée dans la moiteur de Fes, avec pour seule compagnie les auteurs symbolistes ou classiques, je m'ennuie ferme. La télé, ma fidèle compagne m'a fait faux bond. Ou plutot ces incapables de pirates marocains, qui n'ont toujours pas trouvé le code d'accès aux chaînes françaises et qui me réduisent à l'extrême extrêmité de regarder 2M, la chaine nationale marocaine. Coup de chance, ce n'est pas sur une table ronde où la langue de bois est à l'honneur ni sur l'un de ces navets égyptiens que je tombe mais sur un DOCUMENTAIRE. Et en français en plus !Mon étoile m'a à la bonne. Je mentirais si je m'affirmais spectatrice inconditionnelle de Discovery Channel, Arte ou National Geographic Channel, mais là je n'ai pas les moyens de faire la fine bouche. Je regarde ce qu'il y a à regarder et je m'estime heureuse. Vous vous demandez peut-être où je veux en venir, mais il faut bien que j'explique comment m'est venue l'idée de cet article. Donc ce documentaire passionnant m'a ni plus ni moins appris que le Paradis, le vrai, est en train de disparaître.
Ses plages de sable blanc, ses cocotiers, sa lagune où l'on somnole béat dans une température de 30°C ,tout cela ne sera bientôt plus qu'un souvenir à peine moins éthéré que le Paradis des prophètes.Les eaux du Pacifique montent, à cause de l'effet de serre, et elles engloutiront bientôt Tuvalu. Tuvalu ?Mais oui, c'est ainsi que se nomme le paradis: 25km², l'un des Etats les plus petits et les plus isolés du monde, le seul pays de la planète où l'on ne trouve ni chemin de fer, ni armée ni taxis, ni même feux de croisements. On n'y trouve pas non plus de parti politique: à quoi bon se fâcher quand on est béni des Dieux. Mais à la différence d'Eden, auquel la Bible et le Coran font une réclame d'enfer depuis des siècles, Tuvalu est à peine connu (la preuve, votre omnisciente déesse en ignorait tout). On n'y aime pas trop les touristes. Des taxes élevées sont infligées au mécréant pour le décourager d'aborder dans les cinqs atolls qui forment l'archipel et qui portent des noms à rêver : Nui, Nanumea, Funafuti...
Et voilà que le réchauffement climatique menace de mettre fin à tout celà. On a récemment noté une marée record à 3.2 mètres alors que le point le plus élevé de l'archipel culmine à 5m.La fin est proche. Ironie diabolique de l'affaire: il ya quelques mois (d'après le documentaire, qui datait de 2000), le Conseil de sécurité de l'ONU a recommandé l'admission de Tuvalu comme 189ème membre. Ils est à craindre que les 10587 habitants du nouvel Etat membre viennent bientôt s'installer comme un seul homme dans le fauteuil de leur représentant à New York. Il ne s'y passe pas grand chose , mais au moins on y est au sec.
Mieux (et tout à fait récent): Tuvalu a vendu son domaine Internet (les trois signes .tv) à une compagie américaine, ce qui lui assure un revenu de plusieurs milliers de dollards par habitant et par an.Tuvalu sera donc un pays doublement virtuel : représenté à l'ONU, présent sur Internet, mais absent de toutes les cartes géographiques.
"Je me hâte de rire de tout, de peur d'avoir à en pleurer."Jamais le mot de Beaumarchais n'a sonné aussi juste pour la cynique désoeuvrée que je suis, désolée de constater que le paradis était là, que nous l'avons cherché ailleurs et que nous allons le perdre. Quant à la géhenne, inutile d'accuser ce pauvre diable de Belzébuth, qui n'en est que le gérant.En polluant sans vergogne, en déboisant, en brûlant, en chauffons, c'est nous qui faisons de notre planète un enfer, petit à petit. L'enfer c'est les eaux...

9 Comments:

At mardi, juin 06, 2006, Anonymous Mr C said...

Petite remarque avant le bac : la citation n'est elle pas de Beaumarchais ? Je peux me tromper, mais je l'ai toujours attribuée à Beaumarchais... A vérifier.

Sinon, j'aime bien mieux ce blog dans sa forme. Quant au fond, c'est toujours aussi brillant. Bravo.

 
At mardi, juin 06, 2006, Anonymous Mimi future recalée au bac said...

Bien vu, "oeil de lynx"... Vos antennes à erreurs doivent venir de votre métier.

Mais merci d'apprécier le changement. C'est rare pour un Français !

 
At mercredi, juin 07, 2006, Anonymous Le Mic said...

Et à Merzouga, ils l'ont appris à leurs dépends, il paraît que mon auberge préférée, Le Petit Prince, a même disparu . La fin du monde est proche encore qu'hier le 06/06/06 l'antechrist n'est pas réapparu !!! Nous resterait-il des jours heureux ?

 
At lundi, juin 12, 2006, Blogger merzougui said...

l auberge le petit prince n est pas desparu il faut pas dire n importe quoi !il est toujour sincere et fidel pour sa clientel .c est la meilleur adresse a merzouga prefere par tous le monde.
par contre tu poura dire que c est la fin du monde ou autre chose c est ton avis et ton opinion.
"il vaut mieux une verite qui fais mal que des monsenge qui font plaisir. message pour LE MIC

 
At lundi, juin 12, 2006, Anonymous Mimi pigiste au NY Times said...

Règle d'or de tout bon journaliste : "Vérifier l'info "...
Attention à vos sources, Le Mic !

 
At mercredi, juin 14, 2006, Anonymous Anonyme said...

belle photo

 
At mercredi, juin 14, 2006, Anonymous Mimi c'est pas ici les photos said...

Pas de moi :-D
Mais je transmettrai :p

 
At mardi, juillet 18, 2006, Anonymous Anonyme said...

Your website has a useful information for beginners like me.
»

 
At jeudi, juillet 20, 2006, Anonymous Anonyme said...

Your site is on top of my favourites - Great work I like it.
»

 

Enregistrer un commentaire

<< Home