dimanche, juillet 30

Changement d'adresse

Pour cause de manipulations malencontreuses du modèle HTML de ce blogounet, celui-ci a subi d'horribles mutations incurables pour cause de crasse ignorance du HTML. Toute tentative de guérison ne serait que de l'improductif acharnement thérapeutique.
En conséquence, les médecins (c'est à dire moi ) le déclarent ici-même cliniquement mort et débranchent le respirateur artificiel.
Paix à ton âme gentil blogounet.

La suite sur une adresse que je vous communiquerai ultérieurement, une fois mon deuil achevé.
Bonnes vacances quand même.

C'est la dernière fois que je tripatouille ce fichu modèle .

vendredi, juillet 21

Parce qu'on ne peut rien vous refuser

mes petits lecteurs préférés , et comme l'idée de Mr C est franchement pas mal du tout la seule , je vais la suivre et vous proposer ma petite sélection de bouquins à lire cet été pour ne pas bronzer cramer idiot . Savourez (dans le désordre) :

Du grand Philip Roth avec Le complot contre l'Amérique .


Dans ce roman de politique-fiction, l'auteur de la Tache et de Pastorale américaine (aussi super) imagine qu'à la place de Roosvelt, ça soit Charles Lindberg l'aviateur et grand admirateur du régime nazi , qui ait été élu aux élections en 1940. Il décrit le basculement l'Amérique dans le fascisme et sur les conséquenses à l'échelle d'une famille juive (la sienne en l'occurence). Vraiment génial car il arrive à nous faire oublier que ce n'est qu'une invention , et finalement, on voit que tout aurait très bien pu se passer comme il le dit. Enfin, bref je ne suis pas critique littéraire et ça se voit. C'est un chouette bouquin à lire.

L'immeuble Yacoubian , de l'égyptien Alaa el Aswany (je sais, c'est bête de remettre le titre et le nom alors qu'il ya la photo de la couverture juste à côté. Mais bon. )

Savoureuses tranches de la vie en égypte, des persos sympa, un réalisme jamais misérabiliste, enfin il est super quoi (je devrais me faire payer cette promo d'enfer). Peut être un peu intello sur une plage ('fin moi je ne sais pas ce que vous faites sur une plage)

Et bien sur des tas de bons polars.

Commençons avec de l'italien et Romanzo criminale de Giancarlo de Cataldo (adapté au ciné )

Très bien écrit et vraiment sympa si on aime les histoires de mafia avec les truands aux noms du genre le Dandy, le Froid ect... Mais comme moi je n'aime a priori pas, je dis juste que c'est pas mal.

Du suédois maintenant (je passe par tous les imitateurs avant d'arriver aux maîtres en la matière: les américains) : L'Homme qui Souriait de Henning Mankell

.

Euh, bon la vérité il est assez décevany. Je devrais l'enlever mais bon.. 'Fin moi j'accroche pas trop avec tous ces suédois et le héros est nul et bon... Mankell a fait mieux.

Maintenant Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, de Stig Larsson, dont je ne connais pas la nationalité mais dont je suppose à vue de nez qu'il est nordique.

Extra ! Aussi bien que le laisse augurer le titre. Un type dont la nièce a été assassinée par un cinglé qui le lui rapelle chaque année demande à Mikael machin (ai oublié le nom) d'enquêter. Il découvre un tas de trucs tordus . Oh lala je suis vraiment nulle en résumage de bouquins. En tout cas il est très bien .Ah oui ! C'est le premier volume d'une trilogie . Le deuxième tome a aussi un titre sympa :La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Ce n'est pas une nouveauté (2004) mais je l'ai lu il ya un mois à peine et j'ai adoré Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas.

Normalement, si vous étiez gentils, je n'aurais pas besoin d'en dire plus pour que vous le lisiez. Alors comme vous ETES effectivement gentils, je n'en dis pas plus (d'ailleurs c'est méga difficile à pitcher comme livre)

Sinon, il y a aussi Shutter Island de Dennis Lehanne ( une île, de dangereux malades mentaux, une disparition, de l'angoisse... )

Personellement, j'ai trouvé la fin un peu tirée par les cheveux. Mais sinon ça tient en haleine tout le temps.

Et pour clore le chapitre "polars", de l'excellente japonaiserie (Prix des Lectrices de Elle): Tokyo de Mo Hayder.

Etonnant, instructif, bien mené, original, bref jubilatoire.

Bon ça suffit comme ça avec les polars . Du roman maintenant.

Anglo-saxon tout d'abord avec Le livre des jours de Michael Cunningham et Le Cercle Fermé de Jonathan Coe.

Deux romans totalement différents mais passionants. Le premier, écrit sous la forme de 3 nouvelles qui se déroulent à Manhattan à 3 periodes différents (auteur coutumier de la chose cf. The Hours). Le second, satyre mordante de la société anglaise pendant les années Blair. Personnages décalés,souvent drôles et désorientés.

Un français ou deux : Le goncourt de l'an dernier avec François Weyergans et ses Trois jours chez [sa] mère.

Un peu éxhibo sur les bords, comme tout ce qui se fait actuellement en France. Mais très bien écrit et plein de drolerie et de cynisme.

Rouge Brésil, Jean Christophe Rufin

Joli roman d'amour et réflexion interessante sur les rapports de l'Homme à la nature.Après avoir passé son bac de Français, ça fait très plaisir de lire un roman aussi enthousiasmant. On a beaucoup de mal à s'arrêter entre deux chapîtres.

Et enfin, mon préféré, à lire et à relire: Le soleil des Scorta, de Laurent Gaudé.

Un roman aux parfums de sud. Personnages complexes et attachants, style magnifique. A dévorer comme une pizza (une vraie,une italienne, une gouteuse).

Et pour finir un peu de BD, pour se détendre après tout ça :Les Profs (huhuhu, si c'est comme ça en vrai : - ) )

Ah et aussi, un très bon livre que je suis en train de lire : Apprendre à Vivre, de Luc Ferry. Tres didactique, presque pédagogique, il s'agit d'une introduction à la philosophie très interessante et très simple. L'auteur nous prend parfois pour des cons ("Spinoza , Kant, je sais que ces noms ne te disent rien pour l'instant". Ca va pas ou quoi ?) mais sinon, c'est vraiment très agréable à lire. De quoi bien démarrer l'an prochain.

Et voilà ! Chose promise chose due ! Maintenant, repos total ! Bonnes vacances à tous :) !!

PS: je ne sais pas si j'ai fait les meilleurs choix, mais c'est vraiment dur de faire une sélection quand on lit autant que moi (huhu).

dimanche, juillet 16

Blogounet en vacances

Admirez la joliesse du mot "blogounet", magnifiée par sa juxtaposition au non moins splendide "vacances" !
Pourquoi ce départ si soudain ? Rien à voir avec moi, qui reste coincée ici pour encore deux bonnes semaines. En fait, c'est plutôt ma capacité à pondre des posts interessants qui a fait ses bagages il y a quelques semaines déjà et s'est tirée aujourd'hui direction Papeete. Déjà que c'était galère de nourrir le blogounet quand elle ne bossait plus qu'à mi-temps, si elle s'en va pour de bon il va crever la dalle. Mère célibataire, ce n'est pas pour moi,alors j'envoie le gosse en colo jusqu'à Septembre.On s'occupera bien de lui.
Mais ce n'est pas un abandon, hein !Je le récupère dès que la nounou (la faiseuse de bons posts gourmands, vous suivez j'espère ?)rentre à la maison.
Olala, faut pas pleurer !(Mais si, mais si, vous pleurez ,ne reniez pas vos sentiments, vous vous faites du mal). Faut reconnaitre que depuis quelques temps le niveau des posts connaissait une chûte spectaculaire. Arrêtons le massacre. En attendant, je vous laisse en excellente compagnie avec tous les supers liens que je vous ai mis. Les liens des blogs mis en liens sont tout aussi géniaux, si je ne les mets pas c'est parce que si je m'amusais à mettre tous les beaux liens, ça ferait un blog de liens et bon ben c'est pas trop palpitant et cette phrase contient 4 occurences du mot "lien" ah non 5 maintenant et je ne sais pas comment l'arrêter (chuchotis: un point), ah ouf merci .
Voilà, c'est fini.

Le blogounet : Au revoir tout le monde !
Moi : Ouai ben c'est bon casse toi maintenant.
Le blogounet :Tu me chasses? Quelle mère indigne ! C'est dédjeulasse, je me plaindrais à mes fans.
Moi: Tes fans sont en vacances. Y'a que ta mère qui est coincée ici à se faire chier. Bon tu te magnes ou je t'en colle un ?
Le blogounet: Un quoi ?
Moi : Un post pourri .
Le blogounet : Ah naaaaan, c'est bon j'me tire. J'ai ma dose de posts puants !
Moi : Ciao bambino .A dans deux mois !

Edit z'avez l'heure ? :
Bon puisque c'est demandé si gentiment, je vais faire un petit effort . Je ne vais pas faire de nouveaux posts, mais je vais vous donner à lire mon ancien blog. Je tiens à préciser qu'il s'agit d'un skyblog. Oui, je sais c'est trop la hoooooonte .Sur la blogosphère, les skyblogs ont une réputation pourrie de chez pourrie, et dans l'immense majorité des cas amplement justifiée et méritée. Pour lezs vrais bloggeurs, skyblog est le lieu de la perdition et l'instrument suprême de la déliquescence djeunz. Mais j'ai la faiblesse de croire que ce skyblog n'est pas un skyblog comme les autres . Il n'y a pas de photos de mes amis, de ma famille de mon iguane ou rien. Je ne raconte pas (trop) ma vie. Les articles ne sont pas écrits en style sms (à part les commentaires, mais là je ne suis pas responsable).J'essaie simplement de donner mon point de vue sur certains sujets d'actualité ou non qui me touchent ont m'ont fait réagir . Alors arrêtez ces préjugés idiots et allez y jeter un oeil (mais pas trop fort parce que ça fait mal ..(huhu...))
Que ceux qui sont assez *ouillus pour le faire cliquent sur le lien de l'opprobre --> ICI <--.
Bonne lecture

PS: Mes gentils lecteurs qui me suivent depuis Titanyaa, je suis désolée mais pour vous rien de neuf à se mettre sous la dent.
Vous aurez constaté (ou pas) que certains articles (4 en fait) ont disparu. Retrospectivement, je les ai trouvés nuls donc je les enlève. Eh non, je n'assume pas toujours mes faiblesses.
Je me rattraperai à la rentrée promis.

Post-edit : en fait le lien ne sera accessible que demain car matnant il faut même du temps pour que les articles s'effacent. J'ai bien fait de me tirer
Edit-post-edit :Nan finalement c'est bon.

ANNONCE : pour votre confort (et surtout le mien) , j'ai activé pour les commentaires, la vérification de mots, c'est à dire qu'avant de poster votre commentaire, vous devrez saisir le joli code vert qui danse la samba dans le rectangle blanc juste en dessous. Ceci a pour but d'éviter les vilains spammeurs qui gênent tout le monde .
Merci de votre compréhension.
Mouahaha.
Hihi.
Huhu.

vendredi, juillet 14

Là, maintenant, tout de suite

j'ai envie de petites choses, ou de moins petites, des gens, des films, de la musique qui me sont inaccessibles. Alors je vais les dire ici pour tenir éloignée cette vilaine amertûme qui commence à grave me pomper l'air .

*Un doudou en forme de bébé chat, pour retomber en enfance .Bleu, tout doux et-malheur à moi-appartenant déjà un bébé qui ne veut pas le lâcher. J'ai honte d'avoir pensé :"il pleurera et après il l'oubliera. Je le lui prends"
*Une boite de peanut butter pour voir si après 8 ans, j'aimerais à nouveau ça. Y a t'il un embargo sur les produits américains ou c'est juste que les fassis sont déjà assez obèse sans ça ?
*Voir Paris je t'Aime pour vérifier que personne ne l'aime à ma manière. Peut-être au Mégarama ?
*Apprendre le HTML parce que j'en ai marre de ce blog tout moche .En fait non seulement j'ai la flemme, mais en plus je ne sais pas où commencer.
*Rencontrer Laurent Gaudé pour voir s'il sent aussi bon que ses romans. S'il n'habitait à 2000km de chez moi, je le ferai.
*Psychanalyser Frederic Beigbeder et Michel Houellebecq. Il est clair que ces gens là arrèteraient de nous persécuter avec leur pseudo rebellitude of ze sossaïti s'ils étaient soignés. Passer d'abord mon diplôme. Juste reporté donc.
*Apprendre le tango. Ouais d'accord, avec un pied niqué par une vive et l'autre bousilloché à vie par une quadruple fracture...pourquoi pas les claquettes, tant que j'y suis ?
*Cuiniser . Ca , c'est fait.
*Faire manger à descourageux chanceux cobayesvisiteurs impromptus mes créations. Sans les faire dédjeuler si possible.
*Me faire masser. Aaaaah, un bon massage thaïlandais, ou même californien ou même n'importe quoi qui me détende les muscles. Tonton, tu reviens quand ?
*Aller en Chine pour... ben pour y aller et voir et sentir et gouter et parler (anglais) et... la Chine. Promis, je me le jure ce sera pour 2008 et les JO .
*Le voir.... parce que d'autres l'ont vu. Et que nan mais flûte, c'était moi qui voulais !
*Boire de la citronnade bien glacée. Ben, comme c'est là, maintenant, tout de suite et que le frigo est du genre vide de chez pas rempli, ben... frustrée la nana.
Ect ect , la liste est longue. Mais au moins, dire ce qu'on veut et pourquoi on ne peut pas l'avoir ça soulage. En tout cas moi, ça me fait du bien.

mardi, juillet 11

Ceci est un titre accrocheur et follement spirituel

Et j'espère que vous en avez conscience, bande de chichiteux . Toute façon y'en aura pas d'autre alors faut vous contenter de ce qu'on vous donne. Pis c'est pas ma faute si ma faculté de trouvage de titres est complètement annihilée dès qu'il fait plus de 45°. En fait ma personne toute entière est bousillée quand Mr Météo sur son nuage s'amuse à faire cramer le Maroc tout entier et Fes particulièrement. Putain il fait chaud !!! Waaa 45°C à l'ombre! mais c'est quoi ces températures de merde ! Déjà qu'à part monter à cheval et se baigner y'a pas tellement de trucs à foutre pendant les vacances dans cette ville-fantôme, alors si on peut plus le faire à cause de cette châleur écrasante, wa c'est trop ! C'est bien simple, depuis que je suis rentrée je fais rien que de rien faire. Je déambule chez moi, de chambre climatisée en chambre climatisée, comme une âme en peine. Wai je sais ça pollue et tout, et un jour mes enfants auront des cancers de la peau à cause du trou de la Sécudans la couche d'ozone et ils mourront noyés dans la crue du Bouregreg ou d'une attaque de lamas mutants enragés ! Mais d'un autre côté, si je meurs avant, y'aura ni enfants ni rien et la terre sera quand même pas mal asphyxiée (et elle aura perdu sa 8ème merveille du monde) .Cette chaleur est capable de me tuer. Je rêve d'un fjord glacé, sis dans un coin perdu de Norvège, ou ça caille grave ; avec des beaux blonds en polaire.
Parce que là, la situation est critique ! Je sors une matinée et j'en reviens carbonisée, avec 3 kilos de sueur en moins ! Attends, les CAFARDS qui résistent aux RADIATIONS ATOMIQUES ils crèvent ! Vraiment j'en ai ras le bol ! Mais en plus y'a rien à foutre . La télé ne passe que des trucs tout pourris, impossible de monter à cheval à moins d'avoir des penchants suicidaires et de désirer emmener avec soi une pauvre bête innocente de l'autre côté du Styx, et pas moyen de se baigner sans se prendre une pelletée d'UV dans la gueule ! Ok je bronse vite, mais là je vais me transformer en charbon !Et j'aurais la peau de Yoda à 20 ans! Et puis lire les blogs c'est sympa et tout mais ça passe pas la journée !Putain les vacances c'est pas fait pour se faire chier, merde ! Mais aussi c'est de ma faute: si je m'étais bougé le cul pour trouver un voyage toute seule, je ne serais pas là à ronger mon frein.
Et le soir je t'en parle même pas ! Le moindre contact de tissu sur ma peau m'insuporte, mon matelas emmagasine la chaleur et me fait penser à une plaque de cuisson avec mon corps dans le rôle du cuisiné. Hier soir, j'ai pas du dormir 3 heures !
Je te jure j'avais envie de baffer mon frère : il revient d'un ouikènde à Deauville et parlant du temps : " 32, on avait super chaud!"
Profite de ton bonheur al hmar au lieu de te plaindre!!
Bref, post en forme de coup de gueule.
Avis aux touristes: NE VENEZ PAS A FES PENDANT L'ETE! N'écoutez pas les salades des agences, c'est rien que des bonimenteurs. A moins qu'ils vous vantent la chaleur de l'accueil. Ah ça l'accueil sera toride même.

PS: Pardon pour les merde/chier/putain qui jalonnent le texte. Mais je tenais à restituer à travers mon style l'état d'enervement épuisé dans lequel je me trouve.
PPS: Annonce commerciale: JF cherche titre, hum.éxigé, tape-à-l'oeil apprécié. Bonne rémuneration. + si aff.

dimanche, juillet 9

Bravo les BLEUS !!

Ou peut être, pour lever la confusion, devrais-je dire les Azzuri ! Au terme d'un match haletant, Canavarro et sa Squadra ont enfin pu, pour la quatrième fois de leur histoire brandir triomphalement le trophée tout en or massif de la Coupe du Monde de fussball 2006 !
Match digne d'une finale, riche en rebondissements : le péno (généreux) transformé par Ze Great Zizou, égalisation magnifique de Materazzi, et le retour de vestiaire d'une équipe française totalement dominatrice mais dont les velléités d'attaque et les splendides numéros individuels d'Henri ou Ribéry se sont cassés les dents contre le bloc en acier de la défense Italienne .
Et surtout le choc, l'expulsion de Zizou après ce violent coup de tête . Le geste , certainement motivé par quelques paroles malheureuses de Materazzi n'en est pas moins inexcusable et a été très justement sanctionné . Dommage de sortir sur carton après un tel match. Son dernier.
Mais ce n'est pas ce que l'histoire retiendra de cet immense champion, étoile parmi les étoiles du football mondial. Mon correspondant permanent à Paris (mon frère) me l'a assuré: malgrès la défaite, les supporters remercient Zidane et les Bleus d'avoir été aussi loin dans la compète. Un beau "Zizou on t'aime" ornait l'Arc de triomphe, preuve s'il en fallait une de l'immense attachement des français pour leur meilleur joueur de tous les temps. Mais bien sûr, l'ambiance était assez tristounette.
Rien à voir avec Rome ou les Tifosi par centaines de milliers envahissent les rues de la capitale, fous de joie, hurlant , agitant leurs drapeau..Aaaaaaaah rome... j'aimerai bien y retourner maintenant...

Voila, voila. Un peu déçue pour Zidane, mais ravie que mon équipe chérie remporte ce titre mille fois mérité.

La Coupe du Monde c'est finil Ce post est le dernier que je consacrerai au foot avant longtemps. Ouf ! Maintenant c'est le Tour : résumé minute par minute de chaque étape, super hein ? Non, non ne me remerciez pas c'est tout naturel. On commence demain.

PS: Aux français de mes lecteurs : hein que j'étais gentille ? J'ai pas triomphé, j'ai pas rigolé (tout haut). Et Dieu sait que j'aurais pu. Maaah je suis magnanime.
FORZA ITALIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!



Et puis franchement, quand on est une fille on ne peut pas être contre Canavarro, Del Pierro ,Gilardino et tous les autres. Merci D&G et attention les yeux.

Mais quand même! Quand même ! Zizou is Zizou, means unic !

******************************************

Joyeux anniversaire à Mr C, un very very spécheule titcheur qui fête aujourd'hui sa 33 è selection en équipe nationale année d'existence sur Terre et surtout son entrée dans le club très sélect des papies cool. Serai bien venue vous le souhaiter avec les autres mais pied inutilisable pour le moment. A l'an prochain et havez des funs vacaycheunes (améliorez l'accent).

J'aurais pu faire un autre post mais ça me plaisait de vous mettre à côté de l'équipe de France qui perd, hinhinhin *rire sadique*

Edit : Waaah chui trop contente, j'ai enfin compris comment insérer de la musique sur un blog ! Ouaaah quelle boss je suis ! Wahahaha super super super ! Premiere musique spéciale dédicace à Mr C dont l'anniversaire est passé depuis maintenant 7 jours, mais c'est pas grave c'est le geste qui compte : Bénabar, vous souhaite Joyeux anniversaire"
Bon ce n'est pas vraiment ce que je voulais faire :je veux arriver à mettre le truc directement sur la page. Mais bon c'est mieux que rien.

vendredi, juillet 7

Ma vie épisode III: Les vacances, c'est bien

Commençons ce mois de juillet en beauté, parlons de moi (300 M de chinois et moi et moi et moi )Et voilà je suis de retour après ce qui était sensé être un petit week-end juste pour souffler et qui s'est finalement transformé en 10 jours magnifiques .Finalement, le bonheur c'est pas toujours tellement compliqué et pas si rare que ça non plus .Il suffit de prendre sa voiture et de rouler 4 heures en direction du Nord. Je connais cette région par coeur, mais ces derniers temps, des tas de choses sont en train de changer. En un an, des villes comme Tetouan et Tanger ou même des petites agglomérations comme M'diq se sont littéralement métamorphosées sans parler des multiples modifications dont la côte est le théâtre. C'est bien simple, il y a des chantiers partout . On rénove, on repeint, on construit, on embellit frénétiquement .Tout celà bien sûr sous l'impulsion du Roi, qui adore la région et veut en faire le nouveau centre dynamique du Maroc. On mise sur le tourisme bien entendu, mais aussi sur le transport maritime avec notamment le gigantesque nouveau port de Tanger. Franchement je trouve ça génial. D'abord, il a les nouvelles routes bien goudronnée qui représentent une avancée extraordinaire pour quiconque a connu les infames pistes super dangereuses d'il y a 3-4ans. Et puis l'aspect des villes c'est considérablement amélioré.
Prenons d'abord Tetouan et sa vieille ville (je ne parle pas de la ville nouvelle qui est une horreur comme toutes les villes marocaines) : maintenant c'est super agréable de s'y balader, il y a des rues pietonnes, les vieux et beaux batiments espagnols sont super bien restaurés ,il y a des fleurs et des jardins ,c'est PROPRE . Un soir nous sommes allés avec mes parents sur la place du Mechouar, devant le palais royal. Il y a là des petits cafés très typiques avec une grande terrasse où les gens jouent aux dominos ou aux dames tout en buvant un verre d'un délicieux verre de thé à la menthe hyperglycémié. Il fait bon, les gens discutent, on voit les étoiles, des garçons jouent de la guitare, bref la zénitude absolue. Un groupe de jeunes gens fume des joints dont l'odeur douceâtre se répand alentour .Il suffit de jeter un oeil discret et on a droit à une démonstration de roulage de joint dans les règles de l'art .Je ne veux pas jouer les rabat-joies, mais le cannabis c'est un drogue non ? Je veux dire, cette distinction entre drogue dure et douce, c'est de la foutaise pas vrai ?On finit par devenir accro c'est bien ça ?Et bien j'espère que ces garçons, agés de 19 ans tout au plus et pas du tout des fils de prolos, sauront s'arrêter .Parce que comme dit maman "le hcich, le seul que ça a mené loin, c'est Clinton". Et il n'y a qu'un poste de président pour des milliers de candidats.
Quand à Tanger, que j'adore, elle est devenue encore plus belle. On y a été parce que le Movenpick de la ville accueillait une espèce de salon de l'immobilier et que ça interessait mon père, entrepreneur à ses heures perdues. Pas très réjouissant à première vue. Heureusement, il y avait là-bas une dizaine d'exposants italiens, français et espagnols très mignons que j'ai pu dévorer des yeux pendant qu'ils expliquaient à Papa les avantages de telle variété de peinture ou discutaient avec maman de la flambée des prix de l'immobilier en Espagne (qui gagne le Maroc, imaginez un peu: 1800 euros le mètre carré.Et il parait que c'est 7 fois moins cher que de l'autre côté de la Mediterrannée. )De toute façon on n'est pas restés très longtemps. Le reste de la journée on a flané dans la ville. On est passés à côté du consulat de France , une vieille batisse de style français absolument splendide. Les consuls des autres villes doivent être verts de rage que leur collègue ait un si beau lieu de travail. Grand socco, petit socco, puis la Kasbah et son musée nouvellement rénové et la magnifique médina toute clean où les vendeurs ont enfin pigé qu'harceler le chaland ne le pousse absolument pas à acheter votre marchandise. Partout mes parents me signalent une curiosité, un détail insolite, une architecture spéciale, une feronnerie particulièrement belle... Moi je ne vois rien avant qu'on me le montre. Je ne suis pas très observatrice, c'est surtout l'atmosphère générale que je capte. Et puis je n'arrête pas de rêvasser. Il parait que c'est un signe de bonne santé mentale. Je ne suis donc pas folle.Petite virée à l'aquaparc qui est franchement pas mal pour un truc marocain. Ca reste naze comparé aux trucs qu'on trouve à Torremolinos ou Fuengirola, mais bon ca va quoi. Nous finissons la journée devant un bon chocolat chaud(pour moi), sur la terrasse de l'hôtel el Menzah, le vieux palace toujours aussi beau. Nous y croisons l'écrivain Tahar ben Jelloun en train de discuter de l'exclusion de Wayne Rooney pendant Angleterre-Portugal. J'ai appris en écoutant la radio que Tanger avait déposé sa candidature pour accueillir l'Exposition Universelle. Initiative admirable dont j'espère-sans grande convition au regard des autres prétendants (NY et Milan)-qu'elle aboutira. Espérons seulement que la montée de l'islamisme, qui se fait sentir ici plus qu'ailleurs, ne discréditera pas la ville. C'est parfois assez agaçant quand on se promène, d'avoir l'impression d'être un OVNI parce qu'on ne porte pas de voile !
Sinon, pour rien au monde je n'aurais raté, samedi dernier, le match de la France contre le Brésil (admirez l'absence de transition) , dont j'ai ici même donné l'issue, qui se sera révélée erronée. Ah quel match ! Je l'ai regardé au café et l'ambiance était géniale, même si tout le monde, mais vraiment tout le monde était pour Zizou. Pas pour la France, pour Zizou. Le commentateur séoudien l'apellait Zidane al fanane, Zidane l'artiste. Mais là même moi je n'ai pu être contre la France. Ils ont tout simplement très bien joué et se sont appliqués à me donner tord lorsque je prédisais leur élimination prématurée.J'étais juste un peu triste de voir partir Ronadinho. C'est mon joueur préféré parce qu'on voit qu'il prend vraiment du plaisir à ce qu'il fait. C'est rare de voir un joueur éclater de rire sur le terrain .Il n'oublie pas que c'est seulement un jeu, rien qu'un jeu. Décidément, les pronostiques et moi ça fait deux. De l'Italie-dont je souhaitais pourtant ardemment la victoire- je n'ai cessé d'annoncer la défaite contre l'Allemagne. Avec le résultat que l'on sait: deux splendides buts de Gilardino et Del Pierro. Je suis totalement fan de cette équipe. Mais le truc qui m'a vraiment dégouté, c'est le match France Portugal. Franchement et honnêtement et objectivement et tout ce que vous voulez, la France ne méritait pas de gagner. Les Portugais ont dominé pendant tout le match , et surtout ce penalty était totalement injustifié. J'en ai versé des larmes de frustration. C'est incroyable comme je me suis prise de passion pour ce sport !C'est vrai, après tout je m'en fous du Portugal, je n'y ai même jamais été. Mais pendant 90 min j'ai été lusitanienne à fond.L'équipe a été superbe,il y a eu du beau jeu d'équipe. Scolari a fait un travail magnifique. Vraiment dommage que ça se termine de cette manière.M'enfin, si ça permet à Zidane et à sa bande de vieux de sortir par la grande porte... Cette fois-ce, je ne fais aucune prospective sur l'issue de la finale : que le meilleur gagne.
Heureusement il y avait la mer pour calmer mes déconvenues. Vaste, fraiche, bleue, d'huile ou agitée, la mer est mon élément naurel. Je m'y meus (j'ai la flemme de vérifier l'orthographe) avec tellement plus d'aisance que sur terre ! Et puis comme au Maroc, la saison touristique ne commence que le 15 juillet, la plage était un peu sauvage. Pas de sauveteur, pas de filet de sécurité, quelques beaux garçons sympas. Je peux aller aussi loin que je veux, à en donner des sueurs froides à ma mère. C'est absolument grisant de se retourner et de voir la côte si loin. Je sais que je pourrais aller encore mille fois plus loin mais je finis toujours par revenir. Pour concilier mon gout du large avec les règles élémentaires de sécurité, je fais de la voile. C'est bien, on va loin, on va vite. Mais jamais assez à mon gout. Mon rêve, ce serait d'avoir un vrai bateau pour aller encore plus loin.
Et la mer, ça creuse ! Qu'est-ce que j'ai mangé comme poisson cette dizaine de jours ! Saint pierre grillé, espadon rigamenté, crevettes pil-pil, langoustes... Et la paella ! Mmmh, parfumée, délicieuse, succulente, inégalable!
Tous aurait pu être idyllique sans ce mini-drame l'avant-dernier jour. Me baignant au bord de la plage, je sens dans mon pied une douleur très vive. J'attends que ça passe mais ça ne passe pas. Ca croit au contraire. Ca devient même intolérable. Je sors, j'ausculte mon pied qui me brûle atrocement, et je finis par découvrir la source du mal : deux minsucules trous, laissés par les crochets acérés d'un serpent de mer. C'est son venin qui remonte et cause cette douleur effrayante qui remonte jusqu'à la cheville, puis gagne le genou. Je ne sais pas comment j'ai fait pour arriver jusqu'à la maison, pourtant très proche de la plage. Clopin clopant, je suis arrivée au salon et je me jette sur un canapé, toute mouillée, pleine de sable, et je me permets enfin de hurler.Par chance, nos voisins étaient absents à cette heure là. Pour que vous ne me preniez pas pour une chochotte je vous dirai que pour ma quadruple fracture du tibia, je n'ai pas poussé le moindre gémissement...
Heureusement, ce n'était rien de grave. Mon pied , gonflé par un oedeme impressionnant, me fait penser à une bouillotte mais a cessé de m'élancer. Je vais vraiment commencer à croire que j'attire les sales bêtes: l'an dernier c'était une méduse, cette année un serpent. La prochaine fois ce sera une vive et j'en mourrai..
Alors le dernier jour, c'était plutot tranquille. Passé la journée à lire Françoise Giroux en grignottant des Oreo. Ai regardé un épisode de Friends en espagnol. Je n'ai rien compris. Entendre les rires préenregistrés à chaque plaisanterie était assez déprimant.
Je ne sais pas comment conclure ce post. Je pense que je vais vous souhaiter de bonnes vacances à tous.

PS: est-ce que qu'il existe un Ranulphe célèbre ? Ce prénom me trotte dans la tête depuis le lendemain du bac ! Une vraie scie (là encore je ne garantis pas l'othographe de "scie" )!Je crois que j'ai une idée de comment l'employer !