vendredi, juillet 21

Parce qu'on ne peut rien vous refuser

mes petits lecteurs préférés , et comme l'idée de Mr C est franchement pas mal du tout la seule , je vais la suivre et vous proposer ma petite sélection de bouquins à lire cet été pour ne pas bronzer cramer idiot . Savourez (dans le désordre) :

Du grand Philip Roth avec Le complot contre l'Amérique .


Dans ce roman de politique-fiction, l'auteur de la Tache et de Pastorale américaine (aussi super) imagine qu'à la place de Roosvelt, ça soit Charles Lindberg l'aviateur et grand admirateur du régime nazi , qui ait été élu aux élections en 1940. Il décrit le basculement l'Amérique dans le fascisme et sur les conséquenses à l'échelle d'une famille juive (la sienne en l'occurence). Vraiment génial car il arrive à nous faire oublier que ce n'est qu'une invention , et finalement, on voit que tout aurait très bien pu se passer comme il le dit. Enfin, bref je ne suis pas critique littéraire et ça se voit. C'est un chouette bouquin à lire.

L'immeuble Yacoubian , de l'égyptien Alaa el Aswany (je sais, c'est bête de remettre le titre et le nom alors qu'il ya la photo de la couverture juste à côté. Mais bon. )

Savoureuses tranches de la vie en égypte, des persos sympa, un réalisme jamais misérabiliste, enfin il est super quoi (je devrais me faire payer cette promo d'enfer). Peut être un peu intello sur une plage ('fin moi je ne sais pas ce que vous faites sur une plage)

Et bien sur des tas de bons polars.

Commençons avec de l'italien et Romanzo criminale de Giancarlo de Cataldo (adapté au ciné )

Très bien écrit et vraiment sympa si on aime les histoires de mafia avec les truands aux noms du genre le Dandy, le Froid ect... Mais comme moi je n'aime a priori pas, je dis juste que c'est pas mal.

Du suédois maintenant (je passe par tous les imitateurs avant d'arriver aux maîtres en la matière: les américains) : L'Homme qui Souriait de Henning Mankell

.

Euh, bon la vérité il est assez décevany. Je devrais l'enlever mais bon.. 'Fin moi j'accroche pas trop avec tous ces suédois et le héros est nul et bon... Mankell a fait mieux.

Maintenant Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, de Stig Larsson, dont je ne connais pas la nationalité mais dont je suppose à vue de nez qu'il est nordique.

Extra ! Aussi bien que le laisse augurer le titre. Un type dont la nièce a été assassinée par un cinglé qui le lui rapelle chaque année demande à Mikael machin (ai oublié le nom) d'enquêter. Il découvre un tas de trucs tordus . Oh lala je suis vraiment nulle en résumage de bouquins. En tout cas il est très bien .Ah oui ! C'est le premier volume d'une trilogie . Le deuxième tome a aussi un titre sympa :La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Ce n'est pas une nouveauté (2004) mais je l'ai lu il ya un mois à peine et j'ai adoré Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas.

Normalement, si vous étiez gentils, je n'aurais pas besoin d'en dire plus pour que vous le lisiez. Alors comme vous ETES effectivement gentils, je n'en dis pas plus (d'ailleurs c'est méga difficile à pitcher comme livre)

Sinon, il y a aussi Shutter Island de Dennis Lehanne ( une île, de dangereux malades mentaux, une disparition, de l'angoisse... )

Personellement, j'ai trouvé la fin un peu tirée par les cheveux. Mais sinon ça tient en haleine tout le temps.

Et pour clore le chapitre "polars", de l'excellente japonaiserie (Prix des Lectrices de Elle): Tokyo de Mo Hayder.

Etonnant, instructif, bien mené, original, bref jubilatoire.

Bon ça suffit comme ça avec les polars . Du roman maintenant.

Anglo-saxon tout d'abord avec Le livre des jours de Michael Cunningham et Le Cercle Fermé de Jonathan Coe.

Deux romans totalement différents mais passionants. Le premier, écrit sous la forme de 3 nouvelles qui se déroulent à Manhattan à 3 periodes différents (auteur coutumier de la chose cf. The Hours). Le second, satyre mordante de la société anglaise pendant les années Blair. Personnages décalés,souvent drôles et désorientés.

Un français ou deux : Le goncourt de l'an dernier avec François Weyergans et ses Trois jours chez [sa] mère.

Un peu éxhibo sur les bords, comme tout ce qui se fait actuellement en France. Mais très bien écrit et plein de drolerie et de cynisme.

Rouge Brésil, Jean Christophe Rufin

Joli roman d'amour et réflexion interessante sur les rapports de l'Homme à la nature.Après avoir passé son bac de Français, ça fait très plaisir de lire un roman aussi enthousiasmant. On a beaucoup de mal à s'arrêter entre deux chapîtres.

Et enfin, mon préféré, à lire et à relire: Le soleil des Scorta, de Laurent Gaudé.

Un roman aux parfums de sud. Personnages complexes et attachants, style magnifique. A dévorer comme une pizza (une vraie,une italienne, une gouteuse).

Et pour finir un peu de BD, pour se détendre après tout ça :Les Profs (huhuhu, si c'est comme ça en vrai : - ) )

Ah et aussi, un très bon livre que je suis en train de lire : Apprendre à Vivre, de Luc Ferry. Tres didactique, presque pédagogique, il s'agit d'une introduction à la philosophie très interessante et très simple. L'auteur nous prend parfois pour des cons ("Spinoza , Kant, je sais que ces noms ne te disent rien pour l'instant". Ca va pas ou quoi ?) mais sinon, c'est vraiment très agréable à lire. De quoi bien démarrer l'an prochain.

Et voilà ! Chose promise chose due ! Maintenant, repos total ! Bonnes vacances à tous :) !!

PS: je ne sais pas si j'ai fait les meilleurs choix, mais c'est vraiment dur de faire une sélection quand on lit autant que moi (huhu).

9 Comments:

At samedi, juillet 22, 2006, Anonymous Mr C on holliday said...

J'empoche la sélection, et je piocherai dedans avant d'aller sur la plage !
Un truc pas trop mal pour s'initier sans douleur à la philo, c'est "le monde de sophie" de je ne sais plus qui. Bon, c'est aussi un livre de plage, mais pas mal tapé, avec qq remarques bienvenues.
Juste après, passez direct à la cripu. (critique de la raison pure, pour les non initiés).
Spinoza (mon chouchou), il polissait des verres à ses heures perdues (jeu : trouver le rapport avec sa philosophie); Kant, il a inscrit sur sa pierre tombale : "deux choses ne cessent de m'émerveiller à mesure que ma pensée s'y applique : le ciel étoilé au dessus de ma tete, et la loi morale en moi".
Pas mieux.

Bon, on en recause à la rentrée. Ca et d'autres choses plus historiques ou cinématographiqes.

Bonnes vacances !

 
At samedi, juillet 22, 2006, Anonymous FoM said...

Ah tiens merci ! Je suis un fan d'uchronies et je ne connaissais pas "Le complot contre l'Amérique". A l'occasion j'essaierai, bien que la plupart des uchronies que j'ai lu aient pour cadre la deuxième guerre mondiale en effet ("Le maître du haut chateau" et "Fatherland" pour ne cités qu'elles :)) Et aussi le Stig Larsson, sisi tu fais un bon résumé :D

 
At samedi, juillet 22, 2006, Anonymous funghi said...

Mr C vous partez déja en vacances !!!!???? Vous allé où exactemen en Bretagne ?
A part ça, jvous l'avai bien dit, Mimi a écrit ke pour vous ;)!
(je rigole :) )

BONNES VACAAAANCES : ).

Pour parler un peu d livres...je ne lis pas trop mai je v fair un effor p la philo, sinn je sens bien que je v soufrir. En + g feuileté la République de Platon, et c affeux, je ne comprens rien de rien.

 
At mercredi, juillet 26, 2006, Anonymous amarula said...

Fred Vargas est l'auteur de polar "qui monte" et avec raison. Difficile à pitcher, oui ..

 
At mercredi, juillet 26, 2006, Anonymous PiouPiou said...

Oubli regrettable : La Chambre de la Stellan de Jean-Baptiste Harang.
Sinon, le Roth est excellent et quoique tu en dises, le Mankell n'est pas si mal.
Le reste, je ne connais pas. A essayer.

 
At mercredi, juillet 26, 2006, Anonymous PiouPiou said...

C'est :"La Chambre de la StellA (pas Stellan) ". Au temps pour moi.

 
At mercredi, juillet 26, 2006, Anonymous Mimi said...

>PiouPiou :Pas mis car pas lu. Pas lu car pas dispo. Pas dispo car pas de librairie digne de ce nom. Et ce, car pays sous-développé.
Mais ça a l'air d'être un bon roman. En tout cas on lui fait une bonne critique.
>Funghi : c'est vrai que La République a l'air assez indigeste...

 
At samedi, juillet 29, 2006, Anonymous amarula said...

Suis tombée sur "apprendre a vivre" de Luc Ferry aujourd'hui, au supermarché, entre les melons et le Nutella. Lu dans l'aprem, (toujours entre les melons et Nutella !). Intéressant et agréable, c'est vrai

 
At dimanche, juillet 30, 2006, Anonymous Farandelli said...

C'est une bonne initiation et un bon tremplin vers la philosophie pure et dure.
Ca reste léger. On peut se laisser aller au plaisir du Nutella sans y sacrifier la concentration necessaire à la compréhension.

Par ailleurs,je trouve ta sélection éclectique et de qualité.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home